.

LA MAFIA JUDICIAIRE TOULOUSAINE

.

INSCRIPTION DE FAUX EN ECRITURES PUBLIQUES.

ACTE NOTARIE DU 2 MARS 1992

Cette inscription hypothècaire n'aurait jamais du être prise et surtout maintenue au vu de:

Voir plainte du 11 juin 2009, Monsieur et Madame LABORIE créditeurs.

L'arrêt de la cour d'appel de toulouse rendu le 16 mars 1998 annulant de prêt en sa totalité





[Image suivante]


Diaporama Studio --- Copyright © AquaSoftware